CHETTINAD PATRIMOINE

Patrimoine Matériel

Les vastes maisons, dont l’architecture a évolué rapidement pendant un siècle, sont de véritables « palais ». On les trouve par centaines dans les villages. Au rez-de-chaussée, l’architecture est typiquement Tamoule, mais dans les étages des apports occidentaux sont clairement perceptibles. Ceci reflète le mode de vie des Chettiars, issue d’un mélange de tradition et d’ouverture sur le monde. Pour construire leurs palais, ils ont fait venir d’Europe et d’Asie les meilleurs matériaux contribuant ainsi au rayonnement culturel du Chettinad.

Villes et Villages, Paysage Urbain

La région du Chettinad, qui s’étend sur les districts de Sivagangai et de Pudukottai devient une destination touristique grâce au majestueux palais des Raja situé dans le village de Kanadukathan et à l’incroyable richesse des nombreux palais repartis dans les 73 villages de la région et la ville de Karaikudi.
Au-delà de ces icones de la fortune des Chettiars, ce qui fait le charme de la région, c’est la beauté du paysage urbain et l’harmonie de ces ensembles architecturaux.

Les rues organisées en damier, l’alignement et les proportions parfaites des maisons le long des axes des rues, les volumes des toits en tuiles…la décoration des façades montrant l’opulence des riches familles de la communauté Chettiar, donnent un caractère unique au patrimoine bâti de cette région.

Les rues principales sont orientées Nord/Sud, c’est là que nous trouvons les façades ornées et les arches qui protègent les portes d’entrée. Les rues secondaires, Est/Ouest, sont bordées d’imposants murs qui rappellent ceux de forteresses.

logo-SV

Architecture Traditionnelle, Ancienne Science du Bien-Etre

L’organisation en plan a évolué rapidement sur une période de 150 ans environ, tout en conservant les éléments essentiels. Pavillons, halls monumentaux, cours intérieures furent ajoutés pour satisfaire à l’expansion du business familial et au faste des fêtes. De véritables palais ont progressivement remplacé les maisons de maître.

Pour construire ces grandes demeures, les Chettiars ont importé beaucoup de matériaux de construction d’Europe et d’Asie. Ils ont aussi eu recours à des expertises d’autres régions de l’inde, comme par exemple les sculpteurs sur bois du Kérala, ce qui a contribué au rayonnement culturel du Chettinad.

logo-SV

Paysages et Ressources en Eau

La gestion de l’eau de pluie permet d’irriguer la région par un système traditionnel de drainage. Des réservoirs sont situés d’une part à l’intérieur des villages (oorani) pour l’usage domestique et d’autre part à l’extérieur (ery) pour l’usage agricole.
Ce système, qui est répandu dans tout le Tamil Nadu, a été particulièrement développé au Chettinad qui dépend uniquement des précipitations pour son approvisionnement en eau.

Oorani est un mot tamoul qui désigne les pièces d’eau situées dans les villes et les villages. Au Chettinad, chaque village dispose d’un minimum de trois réservoirs pour les différents besoins en eau des villageois, les uns pour le bain, les autres pour la boisson. Les toits typiques de l’architecture du Chettinad sont conçus pour recueillir l’eau dans les cours intérieures qui est alors canalisée vers les pièces d’eau du village.

Les erys sont les lacs artificiels qui permettent de stocker l’eau de pluie à l’extérieur des zones habitées. Ils sont interconnectés dans un immense réseau qui s’est mis en place progressivement. Ce réseau permet d’irriguer les cultures. Il joue un rôle important pour l’écosystème et abrite de nombreuses espèces d’oiseaux sédentaires et migratoires.

logo-SV
logo-SV